viernes, 24 de septiembre de 2010

Papillons



Voliez, douces Papillons, voliez!                                             

Et si vous bien me croyiez                                                    
Que vos petites ailes si belles                                                
Ne sont plus que mes tendres idées                                       
Alors volez haut  sans elles                                                   
Sans le douleur du vesprée                                                    
Pour arriver au bizarre destin                                               
Jamais connu dans mon esprit                                               
Au direction du couleur certain                                              
D'un page qui n'a pas rien écrit                                               

Volez Papillons, mes fidèles amies                                         
Posez vous sur mon âme silent                                              
Pour rêver le nouveau allégorie                                             
D'un soleil bébé qui est né brillant                                         
Sous un ciel des mignons étoiles                                           
Et des lunes qui chantent des berceuses                           
Pour l'enfant  derrière le soyeux voile                                 
Et vous papillons, fragiles chanteuses                                 
Vos fortes cries du cœur a chaque porte                             
Touchèrent pour dénoncer votre morte                               

Volions, Papillons, volions-nous ce soir                                    
J'irais avec vous dans votre voyage cette fois  


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License.  
             

No hay comentarios.: